Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 15:27
La grande spécialité du magasin et par laquelle l'invasion des figurines a commencé, est et restera toute notre vie de geeks, les produits dérivés du Seigneur des Anneaux. Des grandes lithographies signées par Alan Lee, en passant par les figurines articulées ou les mugs, on a peu près tout eu. Et ça n'a pas été douloureux que pour le portefeuille et la place dans les appartements des clients situvoaskejvedire.
La société qui a le mieux travaillé à notre sens (et à en juger par l'état de ses stocks, le sens de milliers d'autres) c'est Sideshow Collectibles, qui depuis la sortie du premier film, a bossé d'arrache-pieds pour nous sculpter des statues qui oscillent entre la meta über classe et le mega super trop top. C'est difficile de décider laquelle est la préférée parmi toutes ces merveilleuses réalisations. Ceci dit, je me rappelle encore quand mon cerveau a été perdu pour la cause, la statue qui m'a fait basculer du côté obscur de la force vers la consommation compulsive de figurines et statues : c'est celle de Theoden. Je n'étais encore qu'une petite cliente comme les autres quand Raphaël, mon désormais seigneur et maître, a sorti de ses cartons d'arrivage la statue du Roi du Rohan. Je suis tombée en arrêt devant la précision des traits du visage, les détails rafinés de son armure présentant jusqu'aux éclats des longs combats. Une merveille.

Mais même si c'est mon premier amour, je dois avouer que ma préférée en vrai, c'est celle d'Elrond. Comment exprimer ça ? Ah ouais ayé : elle tue tout.
Ouais.
Si.
Tu veux voir pour croire mon ptit Thomas ?
Ok.
Hep là, toi au fond, je t'entends chipoter. "Han ouais mais là, c'est la photo fabricant, c'est normal qu'elle déchire, ils prennent la statue la mieux réussie".
Ok. D'accord. Je comprends le point de vue même si ton scepticisme me vexe. Depuis le temps qu'on se connaît, tu devrais savoir qu'on ne pipote pas ici.
Mais soit.
Alors ? Alors ? Tu en dis quoi ? (faut cliquer, c'est beau c'est grand parce que là, c'est petit et un peu flou quand même).
Parce que moi j'en dis que ça y ressemble vachement quand même. Et que les couleurs de la tenue sont mille fois plus belles que sur la photo de Sideshow.

Pour rappel, même si j'imagine que si tu es arrivé jusque là c'est que le Seigneur des Anneaux n'a pas de secret pour toi, il s'agit du Elrond combattant qui a revêtu ses habits shiny d'elfe guerrier et qui s'en va mettre sa pâté grave au côté obscur.

On aura bien remarqué que ce n'est pas la même tête (ou alors les mecs de chez Sideshow biglent) mais tout à fait la même tenue. Cape, cotte de mailles, armure. On ne voit pas la jupette mais je vous jure qu'elle y est !

Rhalala, Hugo Weaving mi amor ! C'est quand même autre chose que Legolas dans le genre elfique nan ? Ca  ne chouine pas sur le ciel rouge et ça ne fait pas du surf sur un champ de bataille un Elrond.


On peut reprocher le manque de ressemblance entre sa statue et Hugo Weaving. Personnellement, je trouve que l'attitude y est et même qu'à la rigueur, le visage de la statue dont la sévérité a été très accentuée, sied plutôt bien à ce qu'elle représente : un guerrier affuté prêt à combattre, un chef.















Quitte à cliquer sur les photos, on peut aussi tomber en arrêt sur la cotte de maille, le pendentif et surtout, surtout, la gravure de l'épée elfique.
Mama mia ! (si je puis me permettre d'invoquer ma mère pour ça).


Là, je défaillais déjà. Mon petit coeur battait d'envie, mon cerveau ne fonctionnait plus assez pour retenir la bave qui s'écoulait de mes lèvres sur le parquet usé du magasin. En gros, j'la voulais plus que tout au monde, oh oui statue d'Elrond tu seras mienne. Résultat non, mais c'est une autre histoire, l'habituel désamour avec le banquier tout ça. J'ai du patienter presque trois ans je crois, avant qu'une âme charitable (comprendre : Rafi qui en avait marre de m'entendre brâmer à chaque fois que je passais devant), pour qu'elle attérisse enfin sur mes étagères.

Je ne me lasse pas de m'extasier devant la beauté des drapés, la finesse de la sculpture de la jupe, les détails hallucinants sur la ceinture et l'armure, sans parler du fourreau de toute beauté.



















Je t'arrête tout de suite Public, pas la peine de chercher mon adresse pour me la piquer. On a toujours Poupoule qui garde la porte et qui n'hésitera pas à te chicoter les pieds si tu tentes de rentrer et même si t'envoies Mimi Mathy pour passer plus discrètement, son flair incroyable la mettra sur la piste. N'y pense même pas.
En revanche, si tu as 199 euros + 6,90 euros de frais de port, tu peux te l'offrir ici. Ou si tu es rusé, ou une fille, tu peux te la faire offrir, c'est mieux !



Repost 0
Published by Imagin'ères - dans Au magasin
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 17:19
Ah ben dis donc, c'est journée faste et crevante aujourd'hui !
Donc après les nouveautés bouquins, voici l'import direct des States !
Enfin la suite des figurines du Big Lebowski !



































C'est par ici pour les trouver : clique-moi dessus !



La grande nouveauté : la figurine articulée de Dexter !
Un ptit clic par là pour les détails !

On ne l'attendait plus ! Les nombreux accessoires c'est très chouette et même si on aurait pu attendre un peu mieux du visage, c'est déjà bien bien cool qu'elle sorte enfin !
Et comme disait Michael C.Hall : "Ca me ressemble autant que ma figurine de Han Solo ressemble à Harrison Ford, ça me va déjà très bien !". Mais il l'a dit en anglais, vous vous en doutez bien !
Repost 0
Published by Imagin'ères - dans Au magasin
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 17:07
Tu peux dire tout ce que tu veux Public, tu peux argumenter, tu peux discuter, tu peux chipoter,  tu peux ergoter, couper des cheveux en quatre, tu peux googlefighter tant que tu veux mais tu ne pourras jamais changer cette simple vérité cinématographique : en science-fiction, il n'y a pas eu de personnage humanoïde plus classe que le Terminator interprété par Schwarzenegger. Tu peux objecter Ripley à la rigueur. A la rigueur uniquement. Mais Terminator, c'est quand même l'ultra-charisme ramené à sa plus simple expression : gros fusil, grosse mâchoire, monosyllabe. Tu peux essayer de faire mieux mais tu ne peux pas.

Aujourd'hui, nous allons tenter l'exercice de style utile : la review d'une figurine. De trois en l'occurence aujourd'hui mais ça pourrait être une seule la prochaine fois. Ou deux. Ou quatre. Ca peut.
Pour fêter la sortie de Terminator 4, ben y a eu eu plein de trucs. Et des trucs sur Terminator 2. Ne cherchez pas la logique. Toujours est-il que Neca en a profité pour envoyer le bois sur une nouvelle série de 3 figurines tirées de T2 (ok sur la photo, il n'y en a que deux).

Avant de commencer, je vous donne un indice sur ce qu'on en pense : si on peut les reviewer en lose (= sans leur emballage) c'est qu'elles sont désormais à la maison. Et non, même par perversion ou fanatisme, nous n'achetons pas de mochetés. On est des geeks parfois aveuglés mais pas complètement concons !
Vous pouvez admirer dans la foulée nos goûts sans faille en matière de bande dessinée. J'ai eu de bons libraires, ça a aidé.
La gamme est en 7 pouces, soit environ 16 cm de haut.

Commençons.
 T-800 tiré de la scène de l'évasion de Pescadero.
Y a Arnie, avec son gros fusil, qui va aider Sarah Connor à s'échapper de son asile de malades de la tête.

La figurine en jette beaucoup :



















Les détails du visage sont hallucinants de ressemblance. Neca avait déjà assuré avec les figurines de Conan mais sur celles de Terminator, rien à dire, c'est tout à fait Schwartzie.

Plus hallucinant encore et là, c'est une excellente surprise : le cuir du Terminator est hyper détaillé. Le moindre pli de vêtement est rendu et ne parlons même pas des stigmates des nombreuses balles qui ont traversé le blouson.














Sur son torse comme dans son dos, les trous sont impactés ou marqués. Unbelibeubeul© !

Et la cerise on ze cake, c'est l'articuliation très soignée : épaules, coudes, ceinture, cou. La totale !






























Une vraie réussite ! Cette version du T-800 existe aussi en 12" (30 cm). Par rapport à la qualité incroyable de la 7", elle est un peu décevante. Très chouette et plus imposante mais le visage de Schwarzie souffre de l'agrandissement. La peinture du cuir est légèrement plus claire aussi, les patines des plis un peu trop appuyées. Dommage !


T-800 Man or machine ?
C'est le titre évasif donné à cette figurine tirée de la scène où le Terminator charcute son bras sans sourciller.
IIiiieurk !!!
Et ben je vous le dis, faut pas être dégouté parce que la figurine est très respectueuse de la scène, jusque dans sa craditude.


Et vazy qu'il ne doit pas manquer une goutte de sang, et vazy qu'on voit bien le morceau de peau autour du moignon. Iiiiieurk iiiieurk iiieurk !
Si vous voulez en profiter comme il faut, l'agrandissement est dispo sur clic, même en cas de feignantise avancée ou de décès programmé par canicule maléfique, ça ne devrait pas être trop épuisant !

Le vert du t-shirt n'est pas tout à fait identique, ni à la cap ni à l'écran. En fait, il est identique à la couleur du t-shirt avant le travail de la lumière. Ou la qualité pourrie de mon écran télé me fait raconter des bêtises.

Et puis de toute façon, qui va chipoter sur la teinte de vert du t-shirt du T-800 quand tout ce que tu peux regarder c'est le bras bionique hypnotisant ?!



Suivant le blister, les yeux sont plus ou moins réussis, rendant la ressemblance moins flagrante. Pour ce modèle, les articulations se situent aux épaules et au torse. Le pack contient un pistolet ou revolver ou flingue. Choisissez le terme que vous voudrez ! Si la peinture des yeux est aléatoire, comme pour la Pescadero, les plis du t-shirts sur le torse sont extrêmement réussis. Le pantalon et les bottes de motard sont très réalistes et les sculpteurs ont poussé le vice jusqu'à représenter quelques veine stéroïdées sur les bras ! Tas de malades !
La vue de dessus, c'est pour le plaisir de voir les cheveux et les détails de la couture du col.



Le défaut de la qualité : pour ceux que ça gêne, l'articulation aux épaules est très visible.

















Le morceau de choix, la part du chef et le challenge genre faut pas se louper sinon les clients ne te louperont pas : l'endosquelette. Ou endoskeleton pour les geeks prétentieux dont je fais complètement partie.
Faut avouer qu'on a pas fait plus flippant en matière de robot. Arriver à leur donner un air aussi sinistre juste en leur collant une dentition humaine, c'est quand même costaud comme charadesign.

Alors voilà, avec des pistons et des boulons à rendre en plastique, faut quand même se lever tôt pour que ça fonctionne. Manifestement, les gens se lèvent à l'aube chez Neca parce que pour le prix, on ne pouvait pas espérer mieux. Y aurait matière à chipoter, c'est sûr, on peut toujours, j'ai d'ailleurs un client qui fait ça très bien !






















La bête est en métal plutôt mat, contrairement à ce que pourrait faire penser le flash ultra bright de la photo !
Beaucoup de peinture noire appliquée à des endroits stratégiques pour vieillir l'endosquelette. Les enfants chinois chargés de les peintre pour 2 centimes de l'heure ont fait du très beau travail. Oui c'est fabriqué en Chine. Oui c'est les boules et je pleure à l'intérieur.
L'endosquelette est beaucoup plus articulé que ses petits camarads recouverts de chair ce qui autorise les plus lourds d'entre nous à refaire les chorégraphies de Kamel Ouali.

Définitivement trois jolies pièces et pour vraiment pas cher ! Je suis ravie que Neca bosse aussi bien après quelques petites déceptions sur Harry Potter par exemple.
Des milliards de milliards de photos sous toutes les coutures, en haute définition, par ici !

Repost 0
Published by Imagin'ères - dans Au magasin
commenter cet article